Reference : Apprentissage formel, non-formel et informel de musique dans la communauté. Comment c...
Scientific congresses, symposiums and conference proceedings : Unpublished conference
Arts & humanities : Performing arts
Educational Sciences
http://hdl.handle.net/10993/36090
Apprentissage formel, non-formel et informel de musique dans la communauté. Comment correspondent-ils
French
Sagrillo, Damien mailto [University of Luxembourg > Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) > Identités, Politiques, Sociétés, Espaces (IPSE) >]
2-Jul-2018
Yes
Yes
International
Didactique de l’enseignement instrumental : entre tâche et activité, une analyse des pratiques
2-3 juillet 2018
Haute Ecole de Musique Lausanne
Lausanne
Suisse
[fr] Musicologie ; Pédagogie musicale ; Sciences de l'éducation
[fr] Tandis que le concept de l’apprentissage formel, non-formel et informel est supposé connu en ce qui concerne ses orientations générales, il en est moins pour la pédagogie musicale. Sa vue sous différents angles, notamment sous l’optique de la musique pour amateurs, fera l’objet de ma communication.
De l'autre côté, le concept de musique dans la communauté est emprunté de l’anglais « community music ». Celui-ci signifie que la pratique des amateurs de musique est fondée sur des activités de loisir. Mais il existe bien d’autres volets qui pourraient être regroupés sous la perspective d’une musique dans ou par la communauté. D’abord il semble qu’il est totalement dissocié des méthodes traditionnelles d’apprentissage musical de nature formelle ou non-formelle. Mais il serait plutôt lié à une éducation de nature informelle qui, cependant, ne peut pas être mise en relation avec l’autodidactie. Des approches récentes la voient en rapport avec l’inclusion et la participation réalisée dans un milieu associatif et comme moyen de surmonter l’obstacle qui existe entre la pédagogie musicale traditionnelle et les exigences de la communauté musicale. De l’autre côté, la musique dans la communauté se présente comme un contre-projet face à la haute culture musicale professionnalisée (Lichtinger 2013).
En ce qui concerne le terme de « community music », il n’existe pas de traduction littérale française. Cependant, il est parfaitement approprié de retracer le processus d’une éducation musicale des jeunes qui commence souvent par une phase amateur pour mener par après à la vie professionnelle pour les plus doués, soit pour décrire la formation et la vie musicale des jeunes amateurs, soit pour retracer la vie de musicien amateur tout au long de la vie de ces musicophiles.
Dans ma communication, je présenterai des définitions pour chacun des trois aspects de formation musicale n’ignorant pas que surtout pour l’éducation musicale de type non-formel il n’existe pas de consensus. Ensuite, je mettrai en relation les deux concepts – i.e. celui des trois aspects de formation musicale et celui de la musique dans la communauté – en donnant des exemples d’une pratique musicale très répandue, à savoir la musique à vent (et/ou chant choral) pour enfin comparer des modèles d’apprentissage musical tels qu’ils existent et sont appliqués dans différents pays européens liés à cette tradition.
HeMu Lausanne
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/10993/36090

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
HEMU_Programme_Colloque.pdfPublisher postprint405.69 kBView/Open

Additional material(s):

File Commentary Size Access
Open access
Sagrillo_LAUSANNE.ppsx245.19 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBilu are protected by a user license.